L'utilisation des tests de normalisation

L'utilisation des tests de normalisation

La normalisation des résultats d'essais quantitatifs spécifiques est essentielle à l'interprétation de l'état du système biologique.

Avec des cellules cultivées in vitro et lysées, une simple détermination des protéines totales telle que le test de Bradford développé par Marion Bradford à l'Université de Géorgie en 1976 donnera une estimation de la quantité de protéines cellulaires. Ce type de mesure, avec Lowry et d'autres tests de liaison de colorant, peut être sujet à un certain nombre de facteurs qui affecteront négativement le résultat. Des facteurs tels que la quantité de détergent, de chélateurs, etc. affecteront le résultat, mais la protéine utilisée pour standardiser est également cruciale pour la mesure. La sélection d'un étalon de protéine est potentiellement la plus grande source d'erreur dans tout dosage de protéines.

Nous proposons un kit de detection BCA facile à utiliser dual-range BCA Detection Kit (K041-H1) pour mésurer la quantité de protéines utilisant la BSA comme standard. Le kit comprend 2 plaques 96 puits stables à température ambiante et des réactifs liquides prêts-à-l'emploi.

Comme la recherche se concentre sur une médecine plus personnalisée, l'analyse des urines, de la salive, de la sueur, du sérum, du plasma et des tissus permet de développer le diagnostic et les traitements. La normalisation des résultats des analytes à l'aide d'un biomarqueur indépendant permet de comparer ces résultats entre les chercheurs et entre les échantillons. Il existe deux méthodes principales de normalisation des analytes urinaires. L'un est la collecte des urines de 24 heures, où le volume total d'urine excrété pendant une journée complète est mesurée. Bien que cette méthode permette de mesurer précisément la production urinaire totale, elle peut poser problème. Certains analytes peuvent avoir une stabilité limitée dans le volume d'urine recueilli.

L'alternative à la collecte de 24 heures est de prélever un seul échantillon d'urine de façon aléatoire et de mesurer la créatinine urinaire. La créatinine est un métabolite de la phosphocréatine, une molécule utilisée comme réserve de phosphate à haute énergie qui peut être utilisée par les tissus pour la production d'ATP. La créatine et la phosphocréatine sont converties de manière non enzymatique en métabolite créatinine, qui se diffuse dans le sang et est excrété par les reins. Dans des conditions normales, la créatinine est créée dans le sang à un taux constant. Son excrétion rénale dépend uniquement du volume d'urine, ce qui fait de la créatinine un outil utile pour normaliser les taux d'autres molécules présentes dans l'urine. Nos kits de créatinine urinaire (K002-H1/H5) permettent une mesure rapide, facile à utiliser et précise par rapport à la norme de la créatinine calibrée par l'Institut national américain des normes et technologies.

Hémoglobine

De manière similaire, l'hémoglobine est souvent utilisée comme molécule de référence pour la normalisation des dosages effectués sur des globules rouges (RBC), des échantillons de sérum et de plasma. Un certain nombre d'enzymes ou d'autres molécules évaluées dans les globules rouges sont rapportés par gramme d'hémoglobine, comme le suivi du traitement diététique des patients atteints de galactosémie due à un déficit en galactose-1-phosphate uridyltransférase ou à un déficit en uridine diphosphate galactose-4-épimérase. Notre kit de détection d'hémoglobine (K013-H1) est calibré à un étalon d'hémoglobine humaine native et est conçu pour mesurer les taux d'hémoglobine dans le sang total, le sérum, le plasma et les globules rouges. Tous les réactifs sont stables à 4°C et les résultats sont obtenus en 20 minutes.